UN.org
AFRIQUE - Zidane soutient le développement en BD
le 27 janvier 2011

Fin janvier, les Nations Unies ont annoncé le lancement d'une bande dessinée pour sensibiliser les enfants de 8 à 12 ans aux Objectifs Millénaires du Développement (OMD). Elle expose de manière ludique et simple les objectifs de développement fixés pour l'horizon 2015. Ceux-ci ont été adoptés par 189 Etats en 2000, sous l'égide des Nations Unies.

«Droit aux Buts : Faisons équipe pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement» met en scène Iker Casillas, le gardien du Real Madrid, ambassadeur de bonne volonté du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et neuf autres stars, dont Zinedine Zidane, Luis Figo, Raul, Ronaldo, Michael Ballack ou encore Roberto Baggio.

Dans la BD, ils échouent avec d'autres passagers sur une île déserte et doivent assurer leur survie, chaque épreuve illustrant un OMD.

Adultes et enfants s'organisent pour trouver à manger, un abri et de l'eau potable. La situation est délicate car il y a de très jeunes enfants mais aussi une femme enceinte. C'est également une femme, second du capitaine, qui est chargée de superviser les opérations, ce qui suscite quelques remarques de la part de la gent masculine.

Pour ne rien arranger, il y a des moustiques, des blessés et il ne faut pas déteriorer l'île. Heureusement, les footballeurs se chargent d'insuffler l'esprit d'équipe au groupe pour éviter que les esprits ne s'échauffent.

Wilfried Lemke, le conseiller spécial de l'ONU pour le sport à l'origine du projet, déclarait:

«Trop peu de personnes dans le monde connaissent les OMD. Il est important de faire des campagnes de sensibilisation auprès des jeunes. J'espère que les enfants du monde entier liront et apprécieront cette bande dessinée.»

Celle-ci est disponible gratuitement en anglais et en français (format PDF)

Lu sur le site des Nations Unies

sport
Pourquoi les Jamaïcains courent si vite?
par Yannick Cochennec,
le 17 août 2009

Yannick Cochennec

Rédacteur en chef adjoint de Tennis Magazine de 1997 à 2007, collabore aujourd'hui à L'Equipe Magazine, Golf Magazine et Golf Européen.

Next
NIGERIA - Faire de l'art avec le bruit des villes africaines
le 27 janvier 2011

L'artiste nigérian Emeka Ogboh se livre à d'étranges expériences à Lagos, la capitale économique du Nigeria. Muni d'un micro, il enregistre les bruits de la ville la plus peuplée d'Afrique pour créér des compositions sonores uniques.

«L'environnement sonore de Lagos c'est de l'art. Il est fait de multiples sons, du vendeur de glace qui essait d'attirer les clients en passant par la bande originale de Titanic, aux gens qui attendent leur bus. Il faut écouter pour prendre le bon véhicule, parce qu'ici il n'y a pas de panneaux indiquant la direction de chaque bus.» explique-t-il au quotidien nigérian Next.

Il présente son projet sonore Lagossoundscape à travers le monde pour faire découvrir la ville.

A Madrid, New York ou encore à Cologne, en Allemagne, il guette avec attention la réaction du public écoutant le bruit des conducteurs d'autobus nigérians.

«Le caractère immersif du son est unique. Ca permet à n'importe qui de voyager à Lagos sans s'y rendre.»

C'est en Egypte, en 2007, qu'il a découvert cet art des nouveaux médias. Sa première installation sonore il l'a réalisée dans une salle de bain de Fayoum, en Egypte. Ce curieux travail a été récompensé lors de la première Journée internationale de l'Ecoute en juillet 2010. Mais il tient à préciser qu'il ne fait pas ce travail pour être connu:

«Lorsque vous travaillez avec les outils des nouveaux médias, vous savez qu'ils ne sont pas bon marché, donc pour moi c'est avant tout une question de passion. Ce que je fais n'a rien à voir avec moi. Il s'agit d'inscrire le Nigeria sur la carte.»

Lu sur Next

société
Les frontières disputées d'Afrique
par Grégoire Fleurot,
le 24 janvier 2011
actualités
Un jour de rage au Caire
par Ashraf Khalil,
le 25 janvier 2011

Ashraf Khalil

Journaliste basé au Caire, qui couvre le Moyen-Orient depuis 1997.

Grégoire Fleurot

Journaliste à Slate.fr, il s'occupe notamment de la rubrique «L'explication».

société
Le fantôme d’Eyadema plane sur Lomé
par Marcus Boni Teiga,
le 2 février 2011
actualités
Les « délices » d’un mariage forcé !
par Slate Afrique,
le 26 janvier 2011