actualités
Pour Israël, l'Egypte n'est pas la Tunisie
par Jacques Benillouche,
le 30 janvier 2011

The Root

The Root est un magazine de commentaire en ligne sur l'actualité américaine à travers divers points de vue afro-américains. C'est un site du groupe Slate.

actualités
Egypte: les raisons de l'embarras français
par Daniel Vernet,
le 29 janvier 2011
diasporas
Pourquoi des intellectuels africains soutiennent Gbagbo
par Marcus Boni Teiga,
le 25 janvier 2011
actualités
Juba danse sur un air d’indépendance
par Mathieu Galtier,
le 31 janvier 2011
actualités
Les ambiguïtés de la diplomatie américaine
par Akram Belkaïd,
le 30 janvier 2011
ThinkAfrica Press
Cartographie des harcèlements sexuels au Caire
le 28 janvier 2011

Think Africa Press,un site britannique de réflexion sur l'Afrique, présente Harassmap, un service qui permet aux femmes égyptiennes de se défendre face aux harcèlements sexuels.

L’une des applications les plus innovantes du site est une carte interactive du Caire, où les femmes peuvent signaler les zones où elles ont été victimes de harcèlement. Le plan s’appuie sur la technologie de cartographie du site américain Nijel, qui développe des cartes pour localiser des problèmes de société, et les combattre.

Le site Harassmap a été créé par quatre militantes du Egyptian Center for Women’s Right (Association égyptienne pour les droits des femmes, ECWR). Deux d’entre elles, Rebecca Chiao et Engy Ghozlan expliquent :

«Nous avons nous-mêmes été victimes de harcèlement sexuel. Cette expérience personnelle nous a poussé à soutenir les femmes dans quatre domaines: offrir une plate-forme d’expression pour les victimes; faire connaître les ONG qui travaillent déjà sur ces questions auprès des services publics; aider les policiers à savoir où ils doivent concentrer leurs efforts; changer les mentalités vis-à-vis des femmes.»

La carte est pour l’instant la ressource principale du site, mais Enghy Ghoslan souligne qu’à terme, elles aimeraient y développer d'autres services et faire partager les idées d’hommes religieux progressistes, comme Abdel-Bayoumi Moati, doyen de la Faculté de théologie et ancien membre de l'Académie de Recherche Islamique Al-Azhar Al-Sharif (Caire).

Harassmap est un site qui fonctionne sur la base du volontariat et des dons, précise Think Africa Press.

Lu sur Think Africa Press

El Pais
Remaniement en Tunisie: plus aucun membre du RCD, sauf Ghannouchi
le 28 janvier 2011

Le remaniement ministériel promis le 24 janvier par le porte-parole du gouvernement tunisien Taieb Baccouche a eu lieu vendredi 28 janvier, rapporte le quotidien espagnol El Pais.

Tous les anciens membres du RCD, le parti de Ben Ali, sont remplacés par des membres de la société civile. Les ex-RCD détenaient des postes clé au sein du gouvernement de transition, dont les ministères des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Défense et des Finances. Mohammed Ghannouchi, le premier ministre, conserve sa place, malgré le fait que des manifestants ont siégé pendant plusieurs jours devant son bureau pour réclamer son départ. 

Le syndicat le plus important en Tunisie, l'UGTT (Union générale des travailleurs tunisiens), a quant à lui changé de camp. Il soutient désormais le gouvernement de transition post-remaniement, tout en refusant d’y participer.

Le 17 janvier, alors que des membres du syndicat avaient été nommés ministres, le secrétaire général les avait priés de démissionner. «Nous voulons un gouvernement qui réponde à nos aspirations et nous allons continuer, avec le peuple et les travailleurs, à le réclamer» déclarait Abelsalam Jerad, chef de l'UGTT, au quotidien algérien El Watan.

Pour El Pais, ce changement de position est «risqué» vis-à-vis de l'opinion publique, car «les slogans scandés contre Ghannouchi n’ont pas faibli dans les rues». L’UGTT s'est justifié en plaidant «la stabilité politique».

Lu sur El Pais

actualités
Egypte, le scénario Jimmy Moubarak
par Blake Hounshell ,
le 28 janvier 2011
société
La bataille des droits des homosexuels
par Max Strasser,
le 28 janvier 2011