Facebook
Photo de la semaine: Inna Modja défile lors de la Black Fashion Week
le 8 octobre 2012

Faute de visa, la créatrice malienne Mariah Bocoum, alias la Gazelle, a manqué la première édition de la Black Fashion Week, qui s'est installée à Paris du 4 au 6 octobre. 

Sa collection a toutefois été présentée au très chic pavillon Cambon Capucine. La styliste, n’ayant pas eu l’autorisation de quitter le Mali, a été représentée par sa sœur, la chanteuse Inna Modja. 

Bloquée au Mali, Mariah Bocoum a écrit une lettre ouverte au consulat de France au Mali, dont voici quelques extraits

« Permettez-moi de vous exprimez ma stupéfaction face au refus qui m’a été signifié pour ma demande de visa court séjour ce mercredi 3 octobre auprès du service des visas de votre ambassade au motif que les informations communiquées sur l’objet et les conditions de séjour ne sont pas fiables. [...]

J’ai résidé de façon permanente sur le territoire français plus précisément de 1993 à 1999, années au cours desquelles j’ai suivi des cours [...]. A la fin de mes études, je suis rentrée au Mali [...].

Par ces temps de fort taux d’immigration clandestine, je puis comprendre que cette décision puisse être motivée par une suspicion légitime. Mais au vu des documents présentés et des raisons que j’évoque ici, vous conviendrez avec moi que je n’en ai aucunement le profil visé. »

Inna Modja (à droite), le 6 octobre à Paris/ Marc Ricky

Vu sur Facebook

A lire aussi

Miss Black France, «du militantisme esthétique»

La dépigmentation a la peau dure

L'arme de séduction massive des Sénégalaises