actualités
Somalie: 2 hauts responsables militaires tués dans une attaque shebab
par ,
le 6 décembre 2018

Deux hauts responsables de l'armée somalienne, ainsi que cinq de leurs soldats, ont été tués jeudi dans l'explosion d'une mine au passage de leur convoi non loin de la capitale Mogadiscio, a-t-on appris de sources militaires, une attaque revendiquée par es islamistes shebab.

La présidence somalienne a rendu hommage à ces hommes ués, dont le général Omar Adan Hassan, à la tête de la 12ème brigade de l'armée somalienne, et son adjoint en charge des opérations, le général Abdi Ali Jamame, salués comme des "martyrs" ayant "sacrifiés leurs vies à travailler au retour de la paix dans leur pays".

Ces généraux étaient les deux plus hauts responsables militaires de la région de Basse-Shabelle, une des régions où l'armée somalienne combat les islamistes shebab, affiliés à Al-Qaïda et qui ont revendiqué l'attaque.

MM. Omar et Abdi rentraient à Mogadiscio après avoir visité une base militaire au sud de la capitale lorsque leur convoi a heurté un engin explosif sur une route longeant l'océan Indien.

"Les terroristes ont installé un engin explosif le long de la route qui visait le véhicule transportant le général Omar", a indiqué à l'AFP Mohamed Adan, un responsable militaire. "La mort du général est confirmée ainsi que celle de six autres membres de l'armée nationale, dont le commandant des opérations militaires."

Abdulahi Ahmed, un autre responsable militaire a précisé que les hommes tués voyageaient à bord d'un pick-up. "La plupart des passagers ont été tués", a-t-il dit, soulignant que l'explosion avait également blessé deux soldats.

Les insurgés shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont revendiqué l'attaque.

Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab ont ensuite perdu l'essentiel de leurs bastions. Mais ils contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides y compris dans la capitale, contre des objectifs gouvernementaux, sécuritaires ou civils.