diasporas
À la rencontre des juifs d'Haïti
par Slate Afrique,
le 19 décembre 2013

Ces dernières années, Haïti a souvent été évoqué pour les nombreuses tragédies qui s’y sont produites. Pourtant, l'on mentionne assez peu suvent qu'il a accueilli, il y a des années, de nombreux juifs, comme le détaille un article du site  Israël Magazine.

L’exode des juifs fuyant l’Espagne vers Haïti débute pendant l’Inquisition, mais c’est après la conquête française en 1633, que l’Etat voit affluer une population plus importante. Malgré les édits de 1615, 1683 et 1685 ordonnant de les chasser des îles françaises d’Amérique, des commerçants et industriels y restent et vivent paisiblement. Des années après, ils continueront de s’y réfugier jusqu’à compter 200 familles juives en Haïti en 1925, selon le site Haitian Truth.

Pourtant pas destinés à se lier d’amitié, Haïtiens et Juifs ont connu l’esclavage. C’est donc sans hésitation qu’en 1937, Haïti délivre généreusement visas et passeports aux Européens fuyant le nazisme et accueille 300 familles qui y resteront jusqu’aux années 60. Une période prospère pour ce bout d’île avant les départs progressifs pour favoriser les mariages entre juifs et face à la crise persistante. Au début des années 2000, le Panama et les USA deviendront les destinations de ceux qui étaient restés, suite aux vagues de violence.

«Il reste aujourd’hui moins d’une centaine de juifs en Haïti sur 8,5 millions d’habitants, dont les Weiner (exportateurs de café) et les Salzmann (réfugiés d’Autriche)», fait savoir Haitian Truth.

Toutefois, les deux communautés gardent de bonnes relations et ont des liens diplomatiques solides, Haïti avait même voté en faveur de la création d’Israël en 1947 à l’ONU. Plusieurs ouvrages reviennent sur ces rapports, comme Juifs de Saint-Domingue de Elvire Maurouard.

Lu sur Israël Magazine et Haitian Truth