société
Les Afro-américains à la recherche de leurs ancêtres
par Slate Afrique,
le 6 novembre 2013

Avec l’esclavage, nombreux sont les afro-américains qui ignorent les origines de leurs ancêtres, pour ceux qui descendent des anciens esclaves africains. Pour y remédier, 23andMe, une organisation qui s’est spécialisée dans l’analyse des tests ADN lance une campagne: African Ancestry project.

Selon cluthmagonline, cette campagne a pour objectif d’élargir son panel, en termes de diversité génétique au sein de l'Afrique. Car de nos jours, un échantillon d’ADN peut déterminer «votre peuple d’origine ainsi que la région du monde où il vivait»,explique le site The Root. C’est pourquoi, 23andMe s'est «particulièrement intéressée à des personnes provenant de pays associés à la traite des esclaves américains, afin d'aider les Afro-américains à retracer leurs origines». Grâce à une recherche ADN on peut également prouver des liens de parentés, cependant, ce n’est pas le but de cette opération.

Pour participer à African Ancestry project, il suffit de répondre à quelques questions et correspondre aux critères suivants :

- Avoir quatre grands-parents provenant du même pays,

- Avoir 18 ans

- Avoir accès à Internet pour répondre à une enquête en ligne

- Fournir un échantillon de salive

- Vivre aux Etats-Unis

Une procédure assez simple qui permettra à des milliers de personnes de savoir de quels pays ils sont originaires. Aux Etats-Unis, certaines entreprises se sont spécialisées dans la recherche de liens de parentés. Ainsi, sur des sites tels que CousinConnect.com ou encore FamilyFinder, on peut retrouver un membre de sa famille.

A l’inverse de 23andMe, ces sites n’ont pas recours au prélèvement d’ADN pour effectuer des recherches, il suffit de taper un nom. Les résultats sont assez vagues contrairement à ceux qui ont recours aux empreintes génétiques.

Lu sur clutchmagonline, The Root et 23andMe