actualités
Malawi: le nouveau président appelle au sacrifice pour relever le pays
par AFP,
le 6 juillet 2020

Le nouveau président du Malawi Lazarus Chakwera a appelé lundi ses compatriotes au sacrifice pour relever le pays, un des plus pauvres du monde, lors d'une cérémonie d'investiture réduite à la portion congrue pour cause de coronavirus.

Chef de l'opposition, M. Chakwera, un ancien pasteur évangéliste de 65 ans, a remporté l'élection du 23 juin avec 58,57% des suffrages, loin devant le sortant Peter Mutharika, au pouvoir depuis 2014.

Ce scrutin a été organisé après l'annulation pour cause de fraudes de la réélection de M. Mutharika en 2019.

Tout au long de sa campagne, le nouveau chef de l'Etat a dénoncé la faillite économique et la corruption du gouvernement de son prédécesseur.

"Nous devons avoir le courage de faire face à la dure réalité si nous voulons un jour profiter de la plénitude de notre nation", a-t-il déclaré lundi lors de brèves festivités dans une caserne de la capitale Lilongwe.

"Nous sommes tous une partie des problèmes du Malawi, nous devons tous participer à leur solution", a-t-il ajouté.

Le président Chakwera s'est ainsi lui même engagé à publier chaque année une déclaration de patrimoine et a répondre de ses actes devant le Parlement. 

"Avant de commencer la reconstruction, nous devons nettoyer les ruines de la corruption (...) de la paresse (...) de la dépendance envers nos donateurs (...) de l'impunité (...) du manque de professionnalisme ou de l'incompétence", a égréné M. Chakwera devant une cinquantaine d'invités à peine.

Initialement prévue lundi dans un stade de Lilongwe pour coïncider avec le 56e anniversaire de l'indépendance du pays, cette cérémonie d'investiture a été simplifiée en raison de la progression de la pandémie de Covid-19.

Selon le dernier bilan officiel, 1.742 cas de contamination ont été rapportés dans le pays, dont 19 mortels.