actualités
L'opposant Hama Amadou arrêté après son retour au Niger
par AFP,
le 18 novembre 2019

Le principal opposant nigérien Hama Amadou, rentré au Niger le 14 novembre, a été incarcéré lundi pour purger les huit mois restant de sa peine de un an de prison pour trafic de bébés, a indiqué à l'AFP ses proches.

"Hama Amadou a été incarcéré tôt ce lundi à la prison de Filingué (ouest de Niamey) pour purger les huit mois qui lui restent de sa peine", a affirmé à l'AFP un membre de sa famille sous couvert d'anonymat. "Il s'est présenté lui même au tribunal avant d'être conduit eu prison".

"Samedi il s'était entretenu avec ses avocats pour discuter de cette procédure", a précisé cette source.

M. Amadou, en exil depuis mars 2016, était rentré jeudi au Niger pour le deuil de sa mère décédée fin octobre. 

L'opposant, âgé de 69 ans, avait été condamné à un an de prison pour son implication dans un trafic de bébés avec le Nigeria et impliquant également une de ses épouses. Il avait été incarcéré en novembre 2015 à son retour d'un premier exil. 

En mars 2016, entre les deux tours de la présidentielle à laquelle il était arrivé deuxième sans pouvoir faire campagne en raison de son incarcération, Hama Amadou, avait été autorisé à se rendre en France pour des raisons de santé. Il n'était plus rentré au Niger jusqu'à son retour jeudi.

Il a été désigné en août candidat à la présidentielle de décembre 2020 par son parti, le Mouvement démocratique nigérien (Moden), principal mouvement d'opposition.